Assurance automobile : pour quelles raisons changer d’assurance auto

Posséder une assurance automobile est d’ores et déjà une obligation légale pour tout un chacun circulant sur les routes nationales et européennes : sans ce sésame, pas de conduite en toute légalité, ne serait-ce qu’en responsabilité civile.

Malgré tout, certaines raisons peuvent faire que le fait de devoir changer d’assurance automobile devient une nécessité.

Assurance automobile : pour quelles raisons changer d’assurance auto

À LIRE ÉGALEMENT : Pour en savoir plus sur les assurances automobiles

Un assouplissement des lois pour faciliter le changement d’assurance automobile

Depuis peu de temps, certaines lois ont été promulguées dans le but de faciliter la vie des assurés lors d’un changement d’assurance auto et mettre en place une plus grande concurrence des compagnies d’assurance. Cette compétitivité des assureurs automobiles (et autres véhicules) a fait que les prix ont pu être revus à la baisse et ne pas perdre en prestations.

Dans quels cas est-il possible de changer d’assurance auto ?

Changer d’assurance automobile est de plus en plus facile par rapport à il y a quelques années auparavant. En effet, certains motifs vous permettent de le faire relativement aisément. Voici quelques cas et raisons légitimes qui pourraient mettre fin unilatéralement à votre contrat d’assurance auto :

  • Vendre son automobile.
  • Ajouter un second conducteur.
  • Arriver à la fin de la date d’échéance de son assurance auto.
  • Effectuer un changement de domicile.
  • Cesser une activité professionnelle.
  • Représenter un risque trop important de vous assurer en cas de malus.
  • Ne pas respecter certaines règles ou en cas de sinistre.

Bien entendu, si la date de fin de votre contrat d’assurance automobile arrive à son terme, vous pourrez alors en informer votre compagnie d’assurance avant sa fin et annuler le potentiel renouvellement automatique qui pourrait-être lié.

Comment facilement changer d’assurance automobile grâce à la loi Hamon ?

La fameuse loi n°2014-344 datant du 17 mars 2014 aussi appelée loi Hamon fait qu’il est désormais possible de résilier son assurance automobile sans la moindre justification auprès de sa compagnie d’assurance une fois une année d’adhésion passée. De plus, la loi Chatel vient parfaitement compléter la loi précédente en obligeant votre assureur à vous prévenir avant que la date d’échéance n’arrive à son terme.

Pour résilier votre assurance automobile avec la loi Hamon rien de plus simple : après la 1ère année d’assurance, le nouvel assureur peut effectuer toutes les démarches à votre place pour vous faciliter les choses. Rien ne vous empêche de le faire en adressant une lettre avec Accusé de réception (AR) pour spécifier que vous voulez mettre fin à votre assurance auto.

Un délai légal de 1 mois après la réception de votre lettre avec AR sera de mise le temps que la nouvelle assurance puisse prendre effet et qu’un éventuel remboursement puisse être fait pour motif de trop-perçu. Il ne faudra pas non plus que votre ancien assureur omette de ne pas vous fournir votre relevé de situation récapitulant vos états de fait en tant que conducteur : ce dernier servira également à établir un tarif par rapport à votre dossier d’assuré.

La loi Hamon est en définitive une facilitatrice de résiliation d’assurance automobile et a aussi pu permettre de bénéficier de tarifs plus avantageux grâce à cette saine concurrence.

Retour haut de page