Artisan autoentrepreneur : comment choisir son assurance ?

Si les professionnels exerçant dans les secteurs de la microfinance ont l’obligation de souscrire à une assurance spécifique, d’autres, par contre, disposent de plus de liberté.

Cependant, la souscription à une assurance professionnelle est fortement recommandée notamment pour un artisan autoentrepreneur. Dans ce guide, vous trouverez les critères importants pour bien choisir votre assurance professionnelle.

À LIRE ÉGALEMENT : Pour en savoir plus sur les assurances pro

Se renseigner sur les différentes offres d’assurances professionnelles

Il existe plusieurs assurances professionnelles. Selon votre activité, certaines comme l’assurance décennale, la responsabilité civile est nécessaire, voire obligatoire.

Autoentrepreneur : quelle assurance choisir ?

La garantie Responsabilité civile professionnelle

Hormis les professions réglementées, l’assurance responsabilité civile pro est une garantie obligatoire pour tous les autoentrepreneurs. Elle permet notamment à l’assuré d’être couvert en cas de dommages causés à un tiers, en cas d’accident ou en cas de conflits. En effet, en cas de conflit, les frais de justice peuvent être très élevés. Si votre trésorerie ne vous permet pas de les couvrir, vous risquez ainsi de devoir stopper votre activité.

La responsabilité civile, dans le cas spécifique des artisans autoentrepreneurs, couvre également les erreurs portant préjudice aux clients comme le retard d’une livraison importante. Elle couvre aussi les dommages causés par l’artisan lui-même, sa marchandise ou ses locaux. Cependant, la Responsabilité civile Pro, comme pour tout contrat d’assurance, contient quelques exclusions de garanties.

Pour les professions de la santé notamment, elle ne vous couvrira pas pour un dommage causé dû à une absence de qualification. Aussi, les dommages liés à un acte prohibé ou répréhensible ne sont pas couverts. Il en est de même pour les dommages causés volontairement.

L’assurance professionnelle décennale

La garantie décennale est obligatoire pour tout professionnel du bâtiment : constructeur, promoteur, géomètre, charpentier, maçon, architecte, électricien, carreleur, plombier, etc. Il s’agit d’une assurance qui couvre les travaux de réparation, ceci jusqu’à 10 ans après l’arrêt des travaux. Aussi, tous les prestataires intervenants sur le chantier et liés au maître d’ouvrage par un contrat doivent également y souscrire.

En pratique, cette assurance professionnelle couvre tous les frais liés aux travaux de réparation notamment sur le gros œuvre d’une construction. Il s’agit en l’occurrence des travaux liés à la charpente, la toiture, les murs, etc. Cela concerne également les équipements indispensables de la construction comme la pompe à chaleur, la plomberie, le carrelage.

Cependant, pour que votre assurance décennale soit bien valable, tous les dommages causés doivent affecter réellement la solidité du chantier ou le rendre tout simplement inhabitable. Par exemple, une fissure touchant uniquement l’esthétique de l’ouvrage n’est pas couverte. Par ailleurs, le prix de la garantie décennale dépend du secteur d’activité, de votre chiffre d’affaires ainsi que de votre niveau d’expertise, etc. Le prix moyen d’une assurance décennale pour un plombier autoentrepreneur par exemple sera de 110 euros par mois.

L’assurance multirisque professionnelle

Considérée comme l’assurance pro la plus complète pour la couverture des autoentrepreneurs, l’assurance multirisque pro couvre une multitude de risques. Non seulement elle couvre le local professionnel contre divers sinistres (vandalisme, vol, incendie, dégâts des eaux…), mais elle couvre également le matériel professionnel ou encore la marchandise. Il s’agit donc d’une couverture qui propose une protection à tous les biens professionnels de l’artisan. Mieux, certaines formules prennent également en compte les garanties de la responsabilité civile pro.

Cependant, si vous travaillez depuis votre domicile, l’assurance multirisque habitation ne couvre pas le matériel professionnel. Par exemple, en cas de vol d’un de vos objets pendant un cambriolage, vous ne serez pas indemnisés. Il est donc très important de prendre une assurance multirisque professionnelle.

L’assurance perte d’exploitation

Il n’est pas rare de voir, en cas de sinistre, l’activité de l’artisan autoentrepreneur ralentie ou arrêtée. L’assurance perte exploitation prend dans ce cas le relais afin de pallier les difficultés de l’entrepreneur. C’est donc une garantie qui permet à l’artisan autoentrepreneur d’être indemnisé.

Cela vous permettra de stabiliser un chiffre d’affaires pour pouvoir faire face aux charges en attendant la relance de votre activité. La garantie perte d’exploitation permet donc de limiter considérablement les impacts d’un sinistre sur le chiffre d’affaires d’un autoentrepreneur. Par conséquent, elle permet de garantir la pérennité de son activité professionnelle.

Quid de l’assurance auto professionnelle ?

Au même titre que l’assurance auto pour les particuliers, l’assurance auto professionnelle est également obligatoire. Si vous utilisez un véhicule, des trottinettes électriques ou tout autre moyen de déplacement pour vos besoins, vous êtes contraint de vous assurer.

Votre assurance auto personnelle peut suffire à couvrir vos déplacements professionnels

Les garanties proposées ici sont généralement les mêmes que celles proposées dans une assurance classique. Il vous reviendra de choisir les garanties adaptées à vos besoins.

Faire le point de ses besoins

Se renseigner sur les assurances professionnelles indispensables à son activité d’artisan autoentrepreneur est un premier pas. Il vous faudra par la suite bien choisir l’entreprise et le contrat d’assurance. Pour ce faire, vous devrez faire nécessairement le point sur vos besoins puisque le marché regorge de nombreuses offres d’assurances pro. Cela vous permettra de souscrire au contrat adapté à votre situation et avec les garanties nécessaires.

De manière générale, il est conseillé de demander plusieurs devis auprès de différents assureurs afin d’avoir une vision plus large sur l’ensemble des offres, des garanties incluses ainsi que sur les prix. Cela vous permet également de comparer les différents devis. Ainsi, vous pourrez faire jouer la concurrence en votre faveur afin de négocier les meilleures garanties à un tarif plus avantageux. Par ailleurs, les demandes de devis sont gratuites.

Une autre possibilité est d’utiliser un comparateur d’assurance professionnelle en ligne. L’avantage de cet outil est qu’il vous simplifie la vie et vous permet de gagner un temps précieux. En effet, grâce à un comparateur, il vous suffira de renseigner vos informations en plus des caractéristiques de votre activité professionnelle. Vous obtenez en quelques minutes plusieurs devis. Mieux, tous ces devis sont personnalisés, ceci en fonction de vos besoins et de vos attentes afin de vous permettre de comparer les prix à garanties égales.

Vérifier l’étendue des activités couvertes

Il est également important de s’assurer que les activités couvertes par le contrat d’assurance professionnelle correspondent à votre activité réelle. Aussi, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil sur l’étendue géographique des garanties. Il faut s’assurer que vous pouvez effectuer vos prestations même à l’étranger.

Par ailleurs, le tarif de votre assurance doit également faire l’objet d’une attention particulière. Notez qu’il dépend directement du nombre et du niveau des garanties prévues dans le contrat. En effet, plus les garanties sont importantes, plus la prime de votre assurance sera élevée.

Retour haut de page